Shimizu Corporation

Le 24 avril, nous avons pu découvrir une des 20 plus grande firme d'ingénierie/architecture du monde, le Shimizu Kensetsu.

Suite à la visite au Honda Research Institute, notre équipe s’est dirigée dans le district de Etchujima de l’arrondissement spécial de Koto-Ku, pour une visite de l’institue de recherche de la compagnie Shimizu. Cette multinationale japonaise de plus de 200 ans d'existence, chef de file en architecture, en génie civil et comme contracteur général, se situe dans le top 20 mondial de son domaine.

 

L’équipe de la mission InterÉTS ainsi que deux membres de la Délégation du Québec a Tokyo ont été reçus de façon très professionnelle et instructive à l’aide de présentations et de la visite des lieux. La première présentation consistait en un bref aperçu de l’entreprise : ses sphères d’activités, sa présence à l’extérieur du Japon, notamment en Asie du sud-est et certaines statistiques. Par la suite, on a fait un tour d'horizon des projets d’envergures effectués par la compagnie à l'aide notamment de projections 3D et de maquettes.

 

Par la suite, nos hôtes nous ont guidés pour la visite de leurs locaux afin de  nous présenter la  technologie des  isolateurs sismiques. Comme le nom l'indique, les isolateurs sismiques permettent de réduire les effets des tremblements de terre par la séparation du sol et du bâtiment. Un effet allant entre 50% et 66% de réduction de l'effet ressenti a l'intérieur du bâtiment. Fait intéressant, afin de rendre visible les isolateurs sismique de l'institut de recherche de Shimizu, ils ont été placés au premier étage. Pour conserver l'isolation du bâtiment, les escaliers et les ascenseurs sont suspendus a partir des étages supérieurs et ne touchent en aucun cas le sol.

 

L'avant dernière présentation portait sur les systèmes d'économie d'énergie. A l'aide de panneaux solaires, de batteries et d'une bonne gestion, il est possible de réduire le coût de la consommation en électricité des bâtiments. De plus, ce système permet en cas de coupure de courant de subvenir aux besoins du bâtiments pour une durée de 72 heures. Une des forces de ce système est qu'il est possible d'utiliser les batteries lors des périodes de surcharge du réseau pour diminuer la demande totale.

 

L'après midi s'est terminé avec une présentation sur «Le rêve de Shimizu» qui comporte plusieurs projets hors du commun dont une ville flottante, un hôtel en orbite autour de la terre et la possibilité de construire sur la lune. Ces  projets dignes de la science-fictionsont présentement à l'étude chez Shimizu.

 

La visite fut des plus agréable pour la totalité des personnes présentes et particulièrement les étudiants en génie de la construction. Nous ne pourrons jamais assez remercier Shimizu pour ce chaleureux accueil.

Écrire commentaire

Commentaires : 0