Honda research institute

Nous avons eu la chance de visite le centre de research de Honda, qui se spécialise principalement en nanotechnologie et en intelligence artificielle.

Jeudi le 21 avril, nous avons eu l’opportunité de visiter le Honda Research Institute par l'entremise du «Coop Japan Program at the University of British Columbia», programme dont l’ÉTS est membre. Une fois sur place, nous avons eu droit à une courte présentation de l’entreprise nous informant de ce qu’elle fait, sa mission ainsi que leur vision. Cette entreprise, ayant pour but de propager la joie du mouvement occasionnée par l’intelligence technologique, à pour vision d’innover au niveau des interactions homme-machine par la production d’interfaces intuitives et innovantes.

 

 

Par la suite, nous avons divisé notre groupe en trois afin d’assister à plusieurs petites présentations. Ces présentations étaient données par trois étudiants canadiens en stage et traitaient sur les projets sur lesquels ils avaient travaillé.

 

 

Le premier projet démontré consistait recréer à l’aide de la réalité virtuelle les véhicules de Honda. Nous sommes donc entrés dans ce monde à l’aide du périphérique Oculus Rift. Une fois le casque installé, la sensation ressentie est vraiment convaincante. On oublie carrément que notre corps n'est pas dans une voiture! Dans ce monde, nous sommes dans un véhicule et pouvons observer l’extérieur du modèle ainsi que l’intérieur de l’habitacle de la voiture. L’un d’entre nous était tellement immergé dans ce monde qu’il s’est frappée la tête sur l’écran de l’ordinateur qui exécutait le programme et qui se trouvait devant sa chaise.

 

 

Le second projet consistait en un programme écrit en C++ permettant de déformer le visage d’une personne lors d’un appel vidéo de manière à ce que les traits des visages soient plus joyeux. L’effet causé est donc étudié, puisque la perception du visage joyeux de son interlocuteur et de son propre visage semble affecté la dynamique de la conversation.

 

 

La dernière présentation au sujet de la l’intelligence artificielle nous a beaucoup renseignés au sujet du traitement du langage par une machine. L’approche utilisée pour donner du sens à un mot consistait en une représentation vectorielle dans plusieurs dimensions. Des mots qui sont similaires (donc qui surgissent souvent près des mêmes mots) auront un vecteur semblable. Par des opérations vectorielles simples, une corrélation peut être trouvée.

 

 

Enfin, nous sommes allés dîner a l’énorme cafétéria du bâtiment qui se situe sur deux étages. Selon le choix du menu désiré, il faut suivre la ligne désignée. Un système de convoyeur est aussi utilisé pour optimiser le retour des cabarets utilisés.


Écrire commentaire

Commentaires : 0