Olympus

Le mardi 20 Avril, nous avons pu visiter la compagnie japonaise Olympus dans la région de Tokyo.

La journée de la visite chez Olympus se devait d’être plus tranquille. En effet, lors de cette journée, nous n’avions qu’une seule visite en milieu industriel. Olympus est une entreprise bien connue chez nous, entre autres, pour ses appareils photos et ses nombreux microscopes. Elle se spécialise dans les équipements optiques et numériques. L’entreprise a été fondée au Japon, il y a près de 100 ans, soit en 1919. On la considère comme référence mondiale dans la conception d’endoscope, de microscope, d’équipement médical et industriel, d’appareils photo et d’enregistreurs audio. Bref, une fois tous arrivés à la station de train la plus proche, nous avons utilisé des taxis afin de se rendre chez Olympus. Bien détendus, croyant être en avance, nous avons patienté devant l’entrée afin d’être bien à l’heure pour plaire aux Japonais. Surprise! Nous sommes au mauvais endroit! Nous nous sommes trompés de bâtiment, l’entreprise ayant deux adresses différentes dans les environs. Comme quoi, malgré notre bonne volonté d’être à l’heure, il est difficile de se retrouver dans une ville comme Tokyo. (Les rencontres qui ont suivi cette visite sont venues renforcer cette idée!).

 

Une fois arrivés au bon endroit, nous avons eu le grand plaisir d’être accueillis par Doi-San. Ce dernier travaille sur des projets de recherche en laboratoire. Il a travaillé au développement d’un microscope utilisant un laser térahertz avec un chercheur et professeur de l’ÉTS, François Blanchard. Ce microscope permet de visualiser les champs électriques à un moment précis dans le temps. Une application d’un tel microscope, par exemple, serait de déterminer très rapidement la présence de cellules cancéreuses. Il a survolé ses travaux en prenant bien soin de ne pas entrer trop profondément dans les détails, le sujet d’étude étant très complexe. Par la suite, nous avons visité un musée se trouvant au sein même de l’entreprise. Ainsi, l’ensemble de leurs instruments et leur évolution respective dans le temps nous ont été présentés. Cela était très intéressant!

 

Ensuite, la visite chez Olympus est devenue encore plus interactive. À l’aide de mannequins, certains d’entre nous ont eu la chance de s’improviser docteur en manipulant les outils développés par l’entreprise. À l’un des ateliers, nous devions saisir un objet se trouvant dans l’estomac à l’aide d’un endoscope. À l’atelier suivant, certains étudiants devaient essayer de faire des points de suture à l’intérieur même de l’abdomen. Défi relevé avec brio par Justin-San! Finalement, au dernier poste, nous avons pu observer une réelle opération filmée préalablement et utilisant les appareils d’Olympus.

 

Nous remercions grandement Olympus pour leur accueil. La compagnie a mobilisé beaucoup de personnel pour nous recevoir et cela est remarquable. Ce fût un grand plaisir de rencontrer ces gens hautement qualifiés, dévoués et passionnés par leur travail.

 

Écrire commentaire

Commentaires : 0