Et voilà, nous sommes au Japon!

Après un vol de 2 heures entre Montréal et Minneapolis, une escale de près de 4 heures suivie d’un autre vol de plus de 12 heures, nous sommes atterris à l'aéroport de Narita en banlieue de Tokyo. Hélas il nous fallu encore quelques heures avant de rejoindre l’hôtel Sakura (fleur de cerisier), situé près de la station Ikebukuro au “centre-ville” de Tokyo. Malgré le long voyage, nous n’allions pas laisser la fatigue gâcher notre première nuit dans la métropole japonaise!

 

Après s’être changés et lavés, nous avons rejoint Annick et Jules (responsables de la mission) qui étaient déjà en terre nippone depuis quelques jours. En guise de retrouvailles, nous sommes allés manger des okonomiyakis « ce que vous aimez / voulez », soit une spécialité japonaise, dans un restaurant à proximité. Cette spécialité japonaise, souvent comparée à la pizza ou encore à une omelette est composée d’ingrédients variables mélangés à une pâte que chacun fait cuire soi-même sur une plaque chauffante au milieu de la table. On peut d’ailleurs voir Ka Hei, entrain de préparer le sien sur la photo ci-dessous.

 

 


Par la suite, quelques braves, dont moi-même sommes allés explorer le quartier avant de finalement rejoindre le pays de rêves en position horizontale pour une première fois en près de 36 heures. Cela nous a entre autres permis d’observer la véhémence avec laquelle les jeux d’arcades et le karaoké sont pratiqués au Japon.

 

 

 

Le lendemain, les plus matinaux ont pu déguster un déjeuner typiquement japonais, avant notre première rencontre officielle, ayant comme but d'éclaircir certains points en rapport avec la logistique en plus de réviser quelques règles et façons de faire japonaises.

 

Une fois la rencontre terminée, nous nous sommes dirigé vers le sunshine center où nous avons pu observer certaines tendances particulières en matière de tenues vestimentaire adoptées par les locaux. Avant de visiter le pokémon center!


Par la suite nous avons convenu de scinder le groupe, pour finalement nous rendre compte quelques heures plus tard, que nous avions tous opté pour visiter le Shinjuku Gyoen Park. À notre grand plaisir, plusieurs cerisiers et arbres fruitiers étaient encore en fleurs!  

Finalement, en fin de soirée, nous sommes allés à l'autre extrémité de la ligne Yamanote (en vert au centre), c'est ainsi que nous avons pris conscience de l'énormité de Tokyo. Malgré les 45 minutes de transport à bord de trains très performants,  la ville n'a jamais semblée perdre de son ardeur et de sa densité. Nous comprenons donc, dorénavant mieux, comment il est possible qu'une population supérieure à celle du Canada entier puisse vivre sur un si petit territoire!  

À bientôt!

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    G (lundi, 18 avril 2016 09:43)

    Minneapolis* not Minneanapolis

  • #2

    Joël Gagnon (lundi, 18 avril 2016 09:53)

    Manger du nato (légumineuse fermentée au goût extrême de pourriture) à votre premier déjeuner au Japon, ça dû être un choc!

  • #3

    L'homme X (lundi, 18 avril 2016 13:43)

    Ikebukuro* not Ikeruburo