10 choses à savoir pour un voyage d'affaires au japon

Si vous avez la chance d’aller au Japon pour affaires, vous risquez de vivre un léger choc culturel en arrivant là-bas. Pour éviter des situations inconfortables et faire la meilleure impression possible, voici quelques trucs que nous avons découvert grâce à plusieurs recherches.

1. Les cartes d’affaires sont cruciales dans la présentation

 

Contrairement à ce qu’on connaît en Amérique du Nord, les cartes d’affaires sont un élément crucial lors d’une première rencontre. La présentation va généralement comme suit : On salue la personne, on fait la révérence à la japonaise et on tend sa carte d’affaire. Mais attention, il faut la tendre à 2 mains, accepter celle de l’autre personne avec 2 mains. En plus, il faut prendre le temps de la lire ou du moins faire semblant pour être poli. On peut ensuite en disposer, mais il faut à tout prix éviter de la mettre dans notre poche arrière de pantalon, c’est très mal vu. Il vaut mieux la laisser sur la table de conférence. On doit ensuite passer à la personne suivante et recommencer la présentation. Ils se mettront généralement en file.

 

2. Connaître les bases de la politesse japonaise

 

Comme dans plusieurs pays, connaître les mots de bases et les diverses salutations permet de démontrer que nous avons du respect pour la culture de l’autre. Au Japon, les mots à connaître sont :

 

Ohayio gosaimasu - Bon matin (poli)

 

Konnichiwa - Bonjour

 

Arigatou gosaimasu - Merci (poli)

 

Hajimemashite - Enchanté de vous rencontrer

 

De plus, éviter les contacts physiques, telle que la poignée de main, sauf si initiée par l’autre personne. Opter plutôt pour la révérence japonaise. On se penche légèrement en faisant un arc d’environ 45 degrés. Les hommes doivent avoir les bras sur les côtés, tandis que les femmes ont généralement les mains sur les genoux.

3. Les contacts sont primordiaux

 

Des contacts ont toujours été utiles en affaires, mais au Japon, ils sont presque indispensables. En effet, nous aurions eu beaucoup de difficultés à obtenir des visites industrielles ou d’universités sans ces précieux contacts. Contrairement aux missions précédentes, tout ceux que nous avons approchés sans avoir de contact ont refusé catégoriquement, alors que, par exemple, en Irlande l’année dernière, ils avaient réussi à approcher plusieurs compagnies en faisant des appels téléphoniques et des courriels uniquement.

 

 

4. L’habillement est très traditionnel au Japon

 

Dans le milieu des affaires au Japon, tout le monde s’habille presque de la même manière. Les hommes portent des complets noirs, bleu foncé ou de couleurs très sobres et presque toujours avec une chemise blanche et une cravate légèrement colorée. Les femmes portent des tailleurs dans les mêmes couleurs avec des jupes longues en-dessous des genoux et ne portent généralement aucun bijoux. C’est habituellement un milieu où on évite de porter des vêtements trop extravagants et à la mode.

 

5. Les réunions sont très organisées à l’avance

 

Dans beaucoup d'entreprises, il y a peu de spontanéité. Les gens veulent bien paraître et éviter toute situation où ils pourraient être pris de court. C’est pourquoi ils organisent les réunions dans les moindres détails, jusqu’à préparer d’avance les périodes de questions pour être sûr qu’ils auront la meilleure réponse. Ils font donc éviter autant que possible de les remettre en question, car cela est très mal vu.

 

 

6. Les cadeaux qu’on doit remettre à l’hôte, l’omiyage

 

Il est coutume que ceux qui se font recevoir doivent apporter un cadeau à leur hôte, un omiyage. Celui-ci est très important et on doit faire particulièrement attention à la manière dont il est emballé. On peut acheter un petit présent pour le président, telle une bouteille d’alcool, mais ils apprécient beaucoup lorsque les gens apportent des petites bouchées qu’ils pourront faire goûter à tous. Il est possible qu’on nous refuse notre cadeau, par signe de politesse pour faire comme si nous n’aurions pas dû, mais ils accepteront après que nous insistions.

7. La ponctualité est de mise

 

Les retards sont généralement mal vus, mais au Japon ils sont intolérables. Même les trains sont à la minute près et s’ils leur arrivent d’être en retard sur leur horaire, ils fournissent des preuves à tous les passagers pour excuser leur retard. On doit donc préparer soigneusement son itinéraire et réserver ses places dans les trains pour être sûr d’arriver à temps.

8. Éviter l’humour

 

Avec les milliers de kilomètres qui nous séparent ainsi que les différences linguistiques et culturelles, il est normal que l’humour diffère aussi. C’est souvent un aspect à éviter lors de séjours dans un pays étranger, car il peut être incompris et cela peut créer des situations inconfortables.

 

 

9. La politesse à un autre niveau

 

Les bonnes manières sont enseignées dans tous les pays, mais elles ne sont pas toujours aussi importantes qu’au Japon. Tout ce qui peut vous sembler impoli l’est généralement beaucoup dans ce pays. Par exemple, vous mouchez autour de la table de conférence est à proscrire. Mettre ses coudes sur la table ou encore mâcher de la gomme sont aussi des comportements reprochables. Il existe une panoplie de choses à éviter, mais les plus étonnantes sont qu'on ne doit pas marcher et manger en même temps et on ne doit pas parler au téléphone dans les transports en commun. Bref, il faut essayer d'être discret et de ne pas déranger les autres.

 

 

10. Les suffixes aux noms

 

Il existe en Japonais des suffixes qu’on met au nom des personnes selon leur statut social. Cela est un peu comme le monsieur madame que nous connaissons. Le plus couramment utilisé, et qui passera à coup sûr est le -san. Les Japonais disent généralement leur nom suivi de leur prénom. Si vous avez à vous adresser à eux, utiliser TOUJOURS leur nom de famille suivi du san. Ne dites jamais votre nom suivi du suffixe san, cela est très impoli.

Écrire commentaire

Commentaires : 0